Restructurer son patrimoine

Au fil du temps, votre patrimoine se construit au gré des opportunités et des événements de la vie, voire souvent par une approche purement « produit » suite à des sollicitations commerciales.

Cet « empilement » de différentes composantes patrimoniales va créer sans aucun doute des interactions négatives… ou en tout cas, une complexité peu efficace sur le plan de la performance et de la sécurité. Il faudra alors évoluer d’une approche « produit » à une approche globale, dictée par une « approche besoins » clairement définie. Et même si l’architecture patrimoniale se révèle optimisée, elle ne peut être immobile dans le temps car des « accidents de la vie », des évènements économiques imprévisibles ou même des phénomènes purement « physiques ou organiques » tels que son propre vieillissement vont rendre nécessaire une restructuration plus ou moins conséquente.

Imaginons par exemple le Chef d’entreprise vendant son entreprise : non seulement il s’agira pour le consultant de restructurer son patrimoine, mais aussi de tenir compte de la « restructuration personnelle » dans cette nouvelle étape que constitue la cession d’activité. Il s’agira d’établir les besoins et de définir le cadre et le niveau de vie souhaités du nouvel environnement.

Le Centre du Patrimoinegestionnaire de patrimoine, vous apportera les réponses appropriées dans cette étape importante de la vie.

Les différents types de restructuration

Arbitrages entre actifs

Il s’agira dans ce cas d’envisager la cession d’un actif (par exemple : vendre la résidence secondaire très peu utilisée par le cercle familial) afin de permettre la réalisation d’un objectif plus d’actualité (par exemple : financer le coût d’une maison de retraite médicalisée).

Dans ce cas, nous nous livrons à une double démarche : évaluer les conséquences juridiques, fiscales et financières de la cession ou de l’arbitrage envisagé et vérifier que le capital net disponible ainsi libéré permet d’atteindre quantitativement l’objectif.

Tout arbitrage envisagé aura des conséquences sur la nouvelle structure du patrimoine, son mode de gestion et sa rentabilité future. Nous validerons l’ensemble des conséquences de cet arbitrage : juridiques, économiques et fiscales.

Utilisation d’un capital disponible et mobilisation de la capacité d’épargne

Dans ce cas, vous possédez un capital qui sera employé afin de financer un ou des objectifs patrimoniaux précis (achat immobilier, placement financier…). Il s’agira de sélectionner la solution d’investissement la plus adaptée à votre objectif.

Nous mettons ainsi à votre service toute notre expertise pour valoriser et optimiser votre patrimoine en prenant l’ensemble des précautions nécessaires pour sécuriser vos actifs et réorganiser votre patrimoine.

Utilisation du crédit comme outil de restructuration patrimonial

Cette stratégie porte un nom : L’owner buy-out ou OBO.

Cela consiste à vendre à soi-même un bien immobilier locatif dont on est propriétaire. En réalité, le détenteur du bien immobilier va le vendre à une société, le plus souvent une SCI, et cette société va l’acquérir grâce à un financement bancaire qu’elle devra rembourser.

Les intérêts sont multiples :

  • La valorisation de son patrimoine
  • Le besoin de liquidités
  • Surtout la transmission patrimoniale

Le risque majeur : le redressement pour abus de droit.

Afin d’éviter toute sanction fiscale, il sera nécessaire d’avoir d’autres enjeux que fiscaux pour réaliser ce type de montage.

Bilan patrimonial

Investir

Défiscaliser

Financer

Vous souhaitez être contacté ?
Nos experts vous répondent dans les plus brefs délais