Le troisième trimestre a été marqué par un trou d’air au mois d’août suivi d’un rebond en septembre pour les actifs risqués.

Au niveau de la macro-économie, la situation s’est très clairement dégradée sur le trimestre notamment sur le secteur manufacturier. La guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine en est la raison principale. Les pays les plus industrialisés sont les plus impactés à l’instar de l’Allemagne. En conséquence, les banques centrales sont une fois de plus venues à la rescousse des marchés en redevenant accommodantes. La banque centrale européenne a même à nouveau baissé ses taux directeurs à -0.50%.   Rappelons qu’en fin d’année dernière, les investisseurs se posaient la question de l’ampleur du resserrement monétaire… qui a finalement fait long feu. L’inflation reste basse et le marché semble avoir abdiqué quant à des velléités de reflation (i.e. retour de l’inflation).

Côté politique et géopolitique, le trimestre a été mouvementé. Outre la guerre commerciale sino-américaine, le Brexit a tenu la communauté financière en haleine et des champs pétrolifères ont été attaqués en Arabie Saoudite. L’Iran est montré du doigt.

Dans un tel environnement, voici les performances des différents actifs financiers :

actualite 4eme trimestre eos allocations

Quels sont les éléments marquants du trimestre ?

  • La forte baisse des taux a profité aux obligations des pays développés mais également aux actifs sensibles aux taux comme l’immobilier (foncières cotées).

  • L’or a connu une performance exceptionnelle sur le T3 sur fond de risques géopolitiques et économiques.

  • A l’inverse, les matières premières cycliques (pétrole, cuivre, zinc…) ont souffert des craintes de ralentissement économique.

  • Les actions de petites capitalisations européennes et notamment françaises souffrent de flux de rachats persistants.

Comment se sont comporté les profils ? Quelle est la stratégie ?

Prudent :

  • Performance positive

  • Sous performance due essentiellement à la sous pondération en obligations dans un trimestre très positif pour cette classe d’actifs.

  • Stratégie : Le profil a été renforcé en actions européennes mais reste tout de même défensif. La sous pondération obligataire reste de mise surtout avec des taux négatifs.

  • Les actions de petites capitalisations européennes et notamment françaises souffrent de flux de rachats persistants.

Équilibre / Dynamique :

  • Performance positive

  • Sur performance due en partie aux diversifications sur les mines d’or, la gestion alternative (H2O) et les foncières cotées.

  • Stratégie : rester investis mais sur des thématiques défensives. Diversification sur les pays émergents.

Focus fonds

Les tops :

  • Le fonds d’arbitrages sur les marchés de taux et devises, H2O Multibonds, enregistre une performance exceptionnelle (+25,4%) notamment grâce au resserrement du différentiel de taux entre l’Italie et l’Allemagne. La bonne tenue du dollar US a également été un facteur de performance. H2O Moderato en profite également et performe de +11.59%. H2O Adagio (+5,83%) se reprend fortement après un trou d’air en juin.

  • Les mines d’or bondissent jouant leur rôle de valeurs refuge dans un environnement d’incertitudes géopolitiques et économiques : BGF World Gold (+9,36%), EdR Goldsphere (+8,57%) et CM-CIC Global Gold (+7,64%).

  • La thématique défensive des foncières cotées s’est particulièrement bien portée dans un environnement de ralentissement économique : AXA Aedificandi (+6,77%), Aviva Valeurs Immobilières (+5,71%), Martin Maurel Pierre Capitalisation (+5,46%) et Immobilier 21 (+3,91%).

  • Carmignac Pf Emerging Patrimoine (actions/obligations émergentes) surprend également à la hausse (+5,24%) alors même que les marchés émergents sont restés à la traîne sur le trimestre.

Les flops :

  • Les fonds d’allocation d’actifs Sextant Grand Large (+0,84%), M&G Dynamic Allocation (+0,29%) et R-co Valor (+0,16%) sous performent leur catégorie (+1,23%).

  • EdRF US Value (-0,27%) a été pénalisé par son exposition au secteur énergétique et son absence du secteur des services aux collectivités.

  • JPM Global Macro Opportunities (-0,69%) a pris des positions non fructueuses sur le trimestre, les gains de juillet ayant été complètement effacés en août.

  • Les fonds de dette émergente ont souffert de la crise argentine. Ainsi IVO Fixed Income perd -3,29%. Templeton Global Total Return (-0,70%) a également été pénalisé par sa sensibilité aux taux négative. De plus la part couverte contre le risque de change n’a pas pu bénéficier de la hausse du dollar sur la période (> 4%) et cède -5,75%. Enfin EdRF Emerging Bonds (-18,06%) a été en plus impacté par la crise vénézuélienne. Cependant nous restons confiants dans la gestion. Le potentiel de rebond est très important et le portefeuille nous semble tenir compte d’un scénario catastrophe. Toute amélioration de l’environnement amènerait une performance importante. Le risque reste donc présent (la situation peut se détériorer) mais il est largement rémunéré.

Attention : ces fonds peuvent ne pas être dans votre allocation en fonction de votre profil et de votre référencement (contrats utilisés).

A retenir

  • Les profils ont souffert de la forte sous pondération en obligations. Cependant, avec des taux désormais largement négatifs, nous conseillons de maintenir le positionnement.

  • Les diversifications (or, gestion alternative, immobilier) ont permis de compenser.

  • Le changement de ton de la part des banques centrales ainsi que le positionnement relativement pessimiste du marché incitent à rester investis voire à se renforcer.

Cet article a été publié dans notre newsletter trimestrielle « Lettre du Patrimoine ».
S’inscrire à cette newsletter trimestrielle :

  • img pierre papier

LA PIERRE PAPIER A TOUT POUR VOUS SÉDUIRE

15/05/2020|

L’impact du Covid-19 sur l’économie mondiale est déjà visible et pour autant nous n’en mesurons sûrement pas encore toutes les conséquences. Face à cet environnement économique incertain et la baisse des taux des livrets [...]

  • frais pea

Les frais du PEA seront bientôt plafonnés !

09/05/2020|

Les règles du PEA ont été assouplies depuis quelques années pour que ce produit d'épargne soit plus "séduisant" et attire de nouveaux investisseurs. Cette année, l'aménagement prévu porte sur les frais, qui seront limités [...]

  • nouveautés épargne retraite 2019

Crypto-monnaies : de nouvelles obligations fiscales

16/04/2020|

Les crypto-monnaies (comme le bitcoin par exemple) sont des monnaies entièrement et uniquement virtuelles. Elles ne sont pas contrôlées par les banques, ni par les états. Vous pouvez en acquérir pour l’échanger contre des [...]

Vous souhaitez nous contacter ?

Nos experts vous répondent dans les plus brefs délais