Un résident français qui détient des SCPI dont les immeubles sont situés à l’étranger est susceptible d’être taxé en France et dans l’Etat du lieu de situation de l’immeuble. Généralement, les conventions fiscales permettent d’éviter cette double imposition. Quand les immeubles sont situés en Allemagne, Espagne, ou au Royaume-Uni notamment, les revenus sont imposables à l’étranger et en France. Dans cette situation, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt en France qui gomme le montant de l ’impôt payé en France sur ces revenus. Lorsque les immeubles sont situés en Belgique, au Pays-Bas ou au Portugal notamment, les revenus ne sont pas imposables en France mais sont pris en compte pour déterminer votre taux d’imposition pour le calcul de l’impôt français.

En pratique, les revenus étrangers sont ajoutés aux revenus français pour déterminer l’impôt qui serait dû sur les revenus mondiaux (français et étrangers). Le taux d’imposition constaté est ensuite appliqué aux seuls revenus français.

Cet article a été publié dans notre newsletter trimestrielle « Lettre du Patrimoine ».
S’inscrire à cette newsletter trimestrielle :

  • parapluie multicolore

Denormandie : une nouvelle « niche fiscale » est née !

29/04/2019|

Avez-vous entendu parler du dispositif « Denormandie » ? Il s’agit d’une nouvelle opportunité d’investissement immobilier locatif reprenant les avantages de la Loi Pinel, mais en l’élargissant. La réduction d’impôt Pinel était jusqu’à présent limitée [...]

  • illustration immobilier fond vert

Location meublée professionnelle : la définition évolue

25/04/2019|

L’administration fiscale a supprimé la condition d’inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS) pour bénéficier du statut de loueur meublé professionnel. Quels sont les impacts pour vous : Si vous êtes déjà loueur [...]

Vous souhaitez nous contacter ?

Nos experts vous répondent dans les plus brefs délais