SCREEN

Profile

Layout

Direction

Menu Style

Cpanel

SCPI Immorente

immorente
  • Nature : SCPI de rendement à capital variable
  • Catégorie : Murs de commerce
  • Date de création : Création : 1988
  • Gestionnaire : SOFIDY
  • Capitalisation : 2 217 732 075,20 € au 31/12/15
  • Rendement 2015 : 4,90 %
  • Prix de souscription (une part) : 325,00 €
  • Valeur de retrait (une part) : 292,50 €
  • Souscription minimum en parts : 4
  • Souscription minimum en € : 1 300,00 €
  • Périodicité du dividende : Trimestrielle


Présentation de la SCPI

Créée en juillet 1988, la SCPI IMMORENTE est devenue la principale SCPI de murs de commerces française. Elle est est gérée par la société de gestion de portefeuille SOFIDY, agréée par l'AMF. Cette société n'est rattachée à aucun groupe financier, ce qui lui permet de mener une politique d'investissement et de gestion en toute indépendance. IMMORENTE est une SCPI à capital variable, les demandes de retrait peuvent être satisfaites grâce aux souscriptions nouvelles.

contact produit


La gestion d'IMMORENTE par SOFIDY est prudente et rigoureuse. Elle s'appuie sur les compétences de spécialistes immobiliers, d'experts, de conseillers juridiques et fiscaux aux qualités reconnues.

IMMORENTE fait partie de la catégorie des SCPI dites "murs de magasins" avec néanmoins une spécificité : ses achats sont principalement constitués de petites et moyennes unités et les investissements portent principalement sur des murs de boutiques, de magasins et accessoirement sur des bureaux. Une attention particulière est portée au choix de l'emplacement. IMMORENTE investit de préférence dans les centres-villes pour les boutiques et dans les grandes zones commerciales périphériques pour les magasins. Les secteurs géographiques privilégient Paris Intra-Muros, la Région Parisienne et les grandes agglomérations de province. Au 31 décembre 2010, les investissements effectués en Province constituaient 54,65 % du patrimoine.

Cette politique de diversification géographique s'efforce toutefois d'éviter le "saupoudrage" : IMMORENTE investit de préférence sur les communes où elle est déjà présente.

Recherche d'une majorité de locataires de qualité, tout en veillant à ce qu'une société de distribution ou administration déjà implentée sur plusieurs sites, ne représente pas un poids excessif dans le patrimoine locatif d'IMMORENTE. Au 31 décembre 2015, le patrimoine d'Immorente, fortement mutualisé, était constitué de plus 1800 unités locatives.

Après acquisition, le patrimoine est expertisé par FONCIER EXPERTISE, filiale du CREDIT FONCIER DE FRANCE.

Une politique d'acquisition rigoureuse depuis 25 ans.

Les bonnes performances d'IMMORENTE sont liées à la qualité des opérations. Dans la mesure du possible, IMMORENTE recherche des locaux déjà loués à des loyers égaux ou de préférence inférieurs aux valeurs locatives du marché. Pour un emplacement donné, ce critère de sélection est en effet déterminant : il permet en période de crise immobilière de maintenir des revenus locatifs et en période de reprise, de "déplafonner" les loyers, de relouer des locaux vacants à des valeurs supérieures aux précédentes ou d'accepter des cessions de baux avec " déspécialisation " et loyers majorés.

Au cours des 25 dernières années, elle a permis à Immorente la constitution d’un patrimoine diversifié et dynamique.

À titre accessoire (environ 20%), Immorente investit également en immobilier de bureaux, avec un patrimoine essentiellement situé à Paris et en couronne ouest et sud de Paris, loué à des locataires de premier plan. Ces actifs sont choisis pour diversifier encore plus le patrimoine et représentent 20% du portefeuille.

Les immeubles acquis sont soit neufs, soit anciens et en bon état d'entretien, ce qui limite les frais de grosses réparations.

Les locataires sont de tout premier ordre :

Plus de la moitié des locaux est louée à des établissements publics, à des institutionnels (Ministère de l'industrie, Département de l'Essonne, Services Fiscaux, Chambres de Métiers, ANPE, Assedic, Gan, GMF, Boursorama, La Poste, Chronopost) ou à des sociétés de tout premier plan (Europa Discount ou Champion du Groupe Carrefour, Picard Surgelés, Groupe VIVARTE, Aldi, ERAM, Leader Price du groupe Casino, BNP-PARIBAS, Lidl etc...).

Depuis la création d'IMMORENTE, le taux d'occupation a toujours été compris entre 91 % et 100 %.

Par ailleurs, IMMORENTE sert de support à des contrats d'assurance - vie comme UNEP Multiselection Plus, ALLIANZ Multilib... Le réinvestissement des dividendes en achats de nouvelles parts chaque trimestre par les compagnies d'assurance contribue à l'alimentation des flux de souscriptions.

Le contexte de marché

Le marché des commerces totalise plusieurs milliards d’euros engagés en 2012 (+30% par rapport à 2011, égalisant le record de 2007). L’immobilier commercial s’est toujours illustré comme une protection, lors de périodes de crises ou de chocs de marchés. Plusieurs facteurs participent conjointement à la valorisation et au rôle « d’amortisseur de crise » des murs commerciaux :

  • La bonne tenue de la démographie et de la consommation domestique des ménages, qui depuis les années 60, connaissent une progression régulière et résistante dans le temps ; sans oublier le tourisme et les 83 millions de visiteurs chaque année sur notre territoire.
  • L’effet rareté, dû au nombre limité de boutiques de pieds d’immeubles ; couplé à la demande croissante des enseignes qui développent des concepts internationaux et segmentent leurs offres (alimentaire, culture, sports, prêt a porter….), viennent renforcer la dynamique de ce secteur.
  • Le retour de la proximité en centre-ville, conséquence directe du vieillissement de la population et du renchérissement du coût des transports vient s’ajouter à l’impact touristique de certaines villes ou régions (PACA/Arc Atlantique/ Grand Ouest/Rhône).

Les boutiques de pied d’immeuble en centre-ville sont plus que jamais à l’honneur (42% des volumes), les meilleurs emplacements très prisés des investisseurs voient leurs valeurs locatives se maintenir voire continuer de progresser et leur rendement diminuer pour atteindre parfois 4% à Paris, un niveau plancher historique. D’une manière générale, les bons emplacements de centre-ville font ressortir des rendements entre 5,0% et 6,0%. Le segment des centres commerciaux et des galeries de centre-ville ont davantage stagné en volume et celui des commerces de périphérie chute compte tenu d’un contexte d’incertitude sur les valeurs locatives.


Contactez-nous


Documents

Documents légaux


Informations


Avertissement SCPI

POURQUOI INVESTIR EN SCPI ?

Diversification patrimoniale : sur une longue période (minimum 10 ans), la diversification des placements est pour l’investisseur un outil de gestion du risque. L’investissement en parts de SCPI permet d’accéder à une
exposition au marché de l’immobilier avec un montant d’investissement fixé et modulable.

Revenus potentiels : l’investisseur reçoit, quand elle existe, une quote-part de revenus locatifs nette de toutes charges, versée en général chaque trimestre. Ces revenus potentiels sont soumis au vote de l’Assemblée
Générale annuelle.

Absence de soucis de gestion : celle-ci est totalement déléguée à la société de gestion qui s’occupe de la sélection et de l’entretien (acquisitions et ventes des immeubles, mise en location et relations avec les
locataires, suivi des travaux…) en contrepartie du paiement d’une commission de gestion annuelle.

FACTEURS DE RISQUE

A savoir lors d’un investissement en parts de SCPI

  • risque de perte en capital : la société ne garantit pas la protection du capital investi
  • risque lié à la liquidité des parts : la société ne garantit pas le rachat des parts, ni le retrait ; la sortie n’étant possible que s’il existe une contrepartie
  • risque lié au marché de l’immobilier et à son évolution
  • la société de gestion ne garantit aucun objectif de rentabilité : celle-ci est fonction des dividendes potentiels ou éventuels qui seront versés aux associés

La durée de placement minimale recommandée est de 10 ans.

MENTIONS LEGALES DE LA SCPI

La note d’information de la SCPI IMMORENTE a reçu le visa N° SG-SCPI 94-05 du 20 décembre 1994 délivrée par l’AMF (anciennement COB) et a été actualisée en septembre 2012. Elle est remise, tout comme la documentation contractuelle, à tout souscripteur préalablement à sa souscription. La note d’information, les statuts, les derniers rapports annuels et bulletins trimestriels d’informations sont disponibles gratuitement auprès du distributeur, de la société de gestion et sur le site internet www.immorente.com ou www.sofidy.com

Immorente : RCS Evry 347 996 209

INFORMATIONS LEGALES

Ce document à vocation informative n’est pas contractuel et ne constitue ni une sollicitation, ni une recommandation d’achat ou de vente de fonds d’investissements immobiliers. Les informations contenues dans ce document ont été recueillies auprès de sources considérées comme fiables et à jour au moment de sa parution mais leur exactitude ne peut cependant être garantie. Les informations d’ordre juridique et fiscal sont susceptibles d’être modifiées ultérieurement.
Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.
L'investissement dans des parts de SCPI comporte des risques dont vous devez prendre connaissance. Les SCPI sont des placements qui varient à la hausse ou à la baisse en fonction des variations du marché de l'immobilier et dont le taux de distribution dépend des conditions de location des immeubles qu’elles détiennent. Elles doivent être acquises dans une optique de long terme. Ces placements présentent un risque de perte en capital. Les parts de « SCPI de revenu » sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. Les SCPI fiscales permettent, sous certaines conditions, de bénéficier d’un avantage fiscal variable selon les produits et selon les dispositions fiscales en vigueur. Chaque investisseur doit tenir compte de sa situation personnelle et sa motivation ne doit pas être uniquement fiscale.

Il est recommandé à l’investisseur de se rapprocher de son conseiller habituel pour déterminer si le produit est adapté à sa situation personnelle et à ses objectifs.

Le droit de rétractation prévu par l’article L341-16 du Code Monétaire et Financier relatif au démarchage ne s’applique pas aux souscriptions de parts de SCPI.